Gouvernement du Qubec

Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec

Mission

Logo adopté par le CDPNQ

La mission du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) consiste à recueillir, consigner, analyser et diffuser l'information sur les éléments de la biodiversité, en particulier celle sur les éléments et les occurrences les plus importantes sur le plan de la conservation. Actuellement, le système de gestion de données comprend plus de 10 500 occurrences de divers éléments qui se rapportent en majeure partie aux espèces menacées ou vulnérables, soit 375 plantes vasculaires, et 79 animaux vertébrés. À ces éléments de la biodiversité qui font l'objet d'un suivi, se sont ajoutés certains groupes d'invertébrés (mollusques et insectes) et le volet communautés naturelles. Le volet des assemblages fauniques s’ajoutera bientôt aux éléments suivis.

Les données du CDPNQ permettent d’établir les priorités de conservation. Elles sont également utiles pour de nombreux travaux : rédaction de plans de rétablissement, études d’impact environnemental, application de mesures de protection, projets de recherche, analyses de projets de zonage, révision de la réglementation et même en planification forestière.

Historique

Dans le contexte de l'adoption de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables et des nouvelles responsabilités incombant au Gouvernement du Québec en matière de protection de la faune et de la flore, le ministère de l’Environnement mettait sur pied en 1988 le CDPNQ, en collaboration avec Conservation de la nature Canada et l'organisme américain The Nature Conservancy (TNC). Depuis ses débuts, le CDPNQ a été géré conjointement par des ministères différents, selon qu’il s’agissait de faune ou de flore. Depuis 2012, la gestion du CDPNQ incombe uniquement au ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs. Toutefois, en avril 2014, le ministère Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) ont pris le relais.

Le CDPNQ est membre du réseau international NatureServe, né de la restructuration de The Nature Conservancy.